Retour chez Ribote : un nouveau chef et du talent dans l’assiette

On était resté sur une impression en demi teinte lors de notre première visite, deux mois après l’ouverture. Depuis la mi octobre, Ribote a installé un nouveau chef en cuisine. Il y fait des merveilles.  

Maquereau, sésame, coques

On vous l’avait déjà dit ! Avec son mobilier en bois, sa vieille balance à l’entrée, ses murs en pierre ou peints en bleu canard, ses lampes lookées, ce discret restaurant bistronomique, caché dans la rue Paul Chartrousse, respire la zénitude. Concernant l’accueil, vous pouvez compter sur Benjamin Movermann pour vous mettre à l’aise : « Installez-vous près du radiateur pour vous réchauffer, on va mettre un peu de musique ». C’est au son des Black Keys que je parcours la carte. Tiens ! Maquereau / graines de sésame / coques / purée de panais / coriandre… Intéressant ! Je commande, je sirote mon verre de blanc et j’enchaîne… première bouchée et première claque. Le poisson est légèrement confit, il y a ce petit goût irrésistible de sésame grillé, la douceur du panais et la touche iodée des coquillages. Le mariage est bluffant !

Même maîtrise avec le plat principal qui aligne un sublime cabillaud accompagné d’ endives braisées, poire et poutargue… Pas une faute de cuisson, un poisson généreux relevé par deux virgules de « caviar méditerranéen », et un fruit qui apporte à l’ensemble une sensation de fraîcheur très agréable. Tout est précis, millimétré, bien senti. Et surtout, il y a du goût, de l’art (le dressage) et de l’émotion dans l’assiette… On a indéniablement franchi un cap par rapport à notre première visite où l’on avait repéré une intention sans qu’elle soit aboutie. Pas vraiment étonnant donc d’apprendre qu’un nouveau chef a rejoint l’équipe depuis la mi octobre. Richard Maizel a officié chez Fauchon, à la Brasserie Thoumieux et, comme second, pendant deux ans chez Coretta, l’une des références parisiennes en matière de bistronomie.

Cabillaud, poire, poutargue

A n’en pas douter, Ribote vient de marquer des points. Et fait presque un sans faute. Joli cadre, produits du marché, et du talent en cuisine… Même la bande son est de bon goût ! En partant, on aurait presque envie de claquer la bise au patron en lui disant « A demain »…

L’addition s’il vous plaît ! 

Entrée / plat : entre 35 et 40 euros par personne
Entrée/plat/dessert: entre 45 et 50 euros par personne
Vin à partir de 28 euros

Le + : la carte qui change tous les 15 jours
Le – : le café pas folichon, salle bruyante, portion pas très généreuse

Ribote
17 Rue Paul Chartrousse
92200 Neuilly-sur-Seine

01 47 47 73 17

Facebook

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous une personne physique ? *