Les Foodies : quand l’Italie rencontre la Thaïlande

Un chef d’origine italo-thai ! C’est ce qui m’a immédiatement interpellé en parcourant le site internet du néo bistrot Les Foodies. Un métissage qui pourrait bien faire des merveilles dans l’assiette. En tant qu’amoureux de la gastronomie de ces deux pays, je me devais d’aller vérifier.

Tartare de thon

Tartare de thon / burrata / coco / orange / avocat

Murs en pierre brute, tables effet bakélite, canapés confortables en velours vert, cloison rétroéclairée, fenêtre type atelier d’artiste d’un joli bleu, vaisselle soignée… Honnêtement, ça en jette ! Et on s’y sent bien ! Dans une ambiance à la fois cosy et zen, je me pose à la table près du bar, histoire d’avoir une vue sur la cuisine ouverte, à l’autre bout du comptoir, où s’active une petite brigade. Bon allez, on n’est pas dans Elle Déco ! La carte s’il vous plaît !  Il est temps de découvrir le talent du chef David Galonni, dont je viens d’avoir un aperçu en dégustant une chips de tapioca / burrata / olive / pistache juste dingue… Ca donne le ton !

En parlant de ton, je débute mon voyage italo-thaïlandais par un tartare de thon / burrata / coco / orange / avocat… Beau et ultra gourmand. Ca ne m’empêche évidemment pas d’aller taper dans l’assiette de ma compagne qui ne parle plus depuis 2 mn devant sa salade de poulpe / caviar d’aubergines / Scarmoza fumée / tomates, flanquée de trois condiments petit pois, mangue, burrata… Comment dire ? On vient de passer le niveau « petite claque » sur l’échelle du kif gastronomique. Poursuite de l’expérience avec un cabillaud à la chair nacrée, twisté par le Penang (curry asiatique), accompagné de quinoa à l’ail noir, d’épinards boostés par de la cacahuète fermentée (et salée)… Une merveille ! Tout comme les spaghettis Chitarra à l’encre de seiche dans lesquels des fruits de mer crus jouent à cache-cache, tout ça posé sur un carpaccio de Saint-Jacques et langoustines. Face à tant de perfection, il fallait bien trouver un truc à dire alors on regrettera peut être un léger manque de peps à ce plat de pâtes. Une touche de yuzu, de zest de combava ou de piment aurait donné un peu plus de relief !

Les Foddies Split

Le baba au rhum revisité avec poudre de Nutella et oranges confites

Mais on vous rassure, on a saucé nos assiettes comme un enfant qui termine un pot de confiture… Ca ne se fait pas mais tremper le pain au levain – lui aussi excellent – dans la sauce devenait un réflexe presque pavlovien.
« Un petit dessert pour finir ? Non merci, on n’en peut plus… » Et de revenir sur notre décision après s’être dit que face à tant de talent on aurait tort de ne pas pousser l’expérience jusqu’au bout. Ce fut la meilleure idée de la soirée. Surtout pour ma compagne, totalement conquise – que dis-je bouleversée – par le banana split revisité avec poudre de Nutella et quartiers d’orange confite. Warning ! Elle vient d’atteindre le niveau « extase » sur l’échelle du kif. Dommage que mon baba au rhum n’ait pas été à la hauteur. Les notes de fruits étaient bienvenues mais avec un savarin qui n’est pas un savarin… Le chef nous a d’ailleurs promis de changer sa recette.
Vu la dose d’émotion procurée par cette cuisine fusion, on n’attendra pas qu’il le fasse pour avoir envie de revenir !

Les + : personnel aux petits soins, joli choix de spiritueux
Les – : on cherche encore… Ah si, une touche de déco dans les toilettes ne serait pas de trop !

Les Foodies
6-8 square Sainte-Croix de la Bretonnerie
75004 Paris
Tel: 09 82 42 73 09
https://lesfoodies.paris/

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous une personne physique ? *