J’ai testé le concert des Rolling Stones au Stade de France

Sésame en main – moyennant 150 euros – le vendredi 13 juin dernier, j’ai rendez-vous avec quatre jeunes hommes de 67 à 73 ans. Des dieux du Stade dont le rock coule dans leurs veines pour une tournée mondiale avec une seule date en France. Plus qu’un demi-siècle après leur début, la vie « It’s Only Rock’n’roll ».

80 000 spectateurs survoltés

80 000 spectateurs survoltés

Dans la fosse et les gradins… 80.000 fans survoltés, un brin fiévreux, bouillonnent. Après une première partie du quator de rock anglais The Struts, Mick Jagger et sa bande –Keith Richard, Ronnie Wood et Charlie Watts, arrivent sur scène, épaulés de choristes, de Chuck Leavell aux claviers, Darryl Jones à la basse et Bobby Keys au saxo. Quelques minutes de réglage, des essais sons, voix, des clins d’œil entre eux… On sent une complicité intacte qui pendant près de deux heures va faire le show. « Salut les filles, salut des mecs, salut Paris » lance Jagger dont la silhouette rappelle plus celle un jeune homme que d’un arrière grand-père. La fièvre monte. Il poursuit par un « Ce soir, on va vous zlataner. Et, la France va gagner la Coupe du Monde face à l’Angleterre » avec un petit sourire en coin malicieux.

IMG_4651 Emotion à l’état pure

S’enchaînent des tubes planétaires : Start Me Up, Jumpin’Jack Flash, Sympathy For The Devil… Le public suit, debout, certains émus, d’autres impressionnés. Un archi fan, torse nu, venu avec sa mère (enfin je crois) à côté d’un blondinet de 9 ans ; ou encore, des filles en transe incontrôlable –il faut dire que Mick affiche toujours autant un sex-appeal et une silhouette à faire rougir Ryan Gosling. Quoi que personnellement, je suis plus Jason Statham ou Jason Momoa… Moment de complicité, caché de tristesse lorsqu’il chante Miss You en pensant à sa regrettée compagne L’Wren Scoot, le top model et créatrice de mode. Un ange passe, rapidement balayé par Let’s Spend The Night Together. Mick tombe la veste, dévoile son nombril et entame un petit jeu de provoc’ avec Keith Richard. Je me laisse envoûter. Sorry Jason & Jason mais là c’est juste magique. Clap de fin sur un feux d’artifice au son de… Satisfaction. Yes boys, parfaitement satisfaite.

Toutes les dates de la tournée européenne des Stones:

http://www.rollingstones.com/tickets/

 

 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous une personne physique ? *