Effilochée de Cabillaud et purée d'Avocat
Food,  Test Restaurants

Deuz : le bistrot gourmand qui réinvente la cuisine classique

Ce soir là, j’avais rendez-vous avec mon ami Sébastien Devaud. Ca faisait bien deux mois que nous voulions absolument nous rendre au Deuz, enthousiastes à l’idée d’aller dîner dans le deuxième établissement (d’où le nom !) de Julien Doria. Notre autre motivation ? Découvrir une cuisine que le patron nous avait promis comme « un peu plus gastro » qu’au Bistrot d’en face, son premier resto…

restaurant_le_deuz
Bienvenue au Deuz !

Ca ressemble à quoi ?

Comment vous dire ? La devanture du Deuz a ce côté statutaire de la traditionnelle brasserie parisienne. Celle qui a pignon sur rue depuis des années (alors qu’il soufflera sa première bougie le 28 juin 2014), celle qui sert une cuisine classique et constante, qui ne nous surprend pas vraiment mais qui ne nous déçoit jamais, celle qui nous accueille dans une ambiance typiquement « bistrot » avec tables en bois et canapé rouge… Justement c’est exactement le décor qui s’offre à moi en poussant la porte. Un joli bar sur ma droite derrière lequel le patron s’affaire. Au centre de la salle, baignée par une lumière tamisée, une console sur laquelle sont disposées quelques bouteilles de vin; au mur, des photos de stars de cinéma, tout comme sur la couverture des menus… « Messieurs, ça fait plaisir de vous voir, est-ce que cette table vous convient ? » Parfait ! « Et maintenant, Julien, qu’est ce que tu nous conseilles ? »

Julien Doria, le maître des lieux
Julien Doria, le maître des lieux… avec le sourire, comme le promet la devise du resto !

On mange quoi ?

L’en-tête du menu annonce la couleur: « Des produits frais, des cuisiniers inventifs et le sourire du patron »… Pour le sourire, ça c’est fait ! La photo à droite vous le prouve avec un patron qui a le sens de l’accueil ultra développé (la générosité naturelle des Corses sans doute ! ) Même la serveuse respire la sympathie… Pour les deux autres promesses de la base line, on ne demande qu’à vérifier ! Sur le papier, la cuisine s’annonce plutôt classique: dos de cabillaud au citron confit, fricassée de légumes oubliées; tartare de dorade aux aromates et émincé d’avocat aux tomates; onglet de veau sauce canaille et purée de pommes de terre; filet de sandre et risotto; sans oublier l’incontournable nougat glacé, coulis de framboise… Forcément quand on est, comme moi, ultra fan d’une cuisine comme celle du BAT, on a tendance à chercher les plats les plus originaux. Je cherche donc… et trouve mon bonheur assez vite : pour moi ça sera tartare de daurade et avocat sauce curry et… filet de daurade royale sauce pisto et caponata… Oui, je sais, je peux parfois me montrer monomaniaque !

Une parenthèse "gourmande" inattendue pour le réalisateur de l'émission
Une parenthèse « gourmande » inattendue pour le réalisateur de l’émission

Dans l’assiette

Un premier « waouh » pour la qualité du dressage, et un deuxième pour le goût, les produits frais et la justesse des assaisonnements. En revanche, un léger bémol sur la « cuisine inventive » que je trouve encore un peu timide, surtout dans les associations de saveurs. Mais n’y voyez aucune critique sur la qualité de la réalisation. Le chef Julien Coat met de l’amour dans ses assiettes… et ça se voit ! Le jus de basilic se marie remarquablement avec la daurade, la croustade vous donne envie de lécher l’assiette, l’onglet de veau est fondant à souhait… et la crème de chou fleur, servie en bonus par le patron, est surprenante ! Bref, une cuisine gourmande et soignée.

L’ambiance

Bon enfant, chaleureuse et cosy… Ca sent le gentleman, les tablées discrètes entre potes, le dîner en amoureux, et le repas de famille avec les beaux-parents.

L’addition s’il vous plaît !

Menu entrée, plat, dessert à 31,5 euros (24,5 euros le midi avec entrée + plat ou plat + dessert)… Mais comptez plutôt 40 euros par personne avec un peu de vin (qui est servi à la ficelle – comprenez vous ne payez que ce que vous consommez)

 Les + : Qualité des produits, service souriant
Les – : une carte des vins pas très fournie

DEUZ
37 rue d’Alleray
75015 PARIS

Réservations: 01 45 32 01 54

http://www.deuz-restaurant.com/

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Etes-vous une personne physique ? *